Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > De la lutte contre l’obésité … au lobby de l’agro alimentaire…

    De la lutte contre l’obésité … au lobby de l’agro alimentaire…

    Le 19 septembre 2016
    De la lutte contre l’obésité … au lobby de l’agro alimentaire…
    modification de l'étiquetage nutritionnel sur les produits alimentaires... les industriels pensent à leur chiffre d'affaire avant de penser à notre santé...










    L’assurance maladie estime le coût de l’obésité en France à 5,6 milliard d’€.

    Fin 2015 la loi de modernisation du système de santé prévoyait un système d’étiquetage plus simple sur les plats industriels.

    Le président du PNNS (plan national nutrition santé) et le Haut conseil de la santé publique (HCSP) préconisaient un logo 5 couleurs : vert quand tout va bien et rouge quand il faut limiter. Les critères de décisions étant les teneurs en gras, en sel et en sucre.

    Arrivent les lobbys : l’association nationale des industries alimentaires (Ania) pense que ce logo est trop clair et risque de faire baisser les ventes des produits étiquetés rouge… La tactique est de demander une étude en supermarché, avec des produits étiquetés sous 4 types de logo :

    Cette étude se passe sur 1300 références, dans 60 supermarchés, pendant 10 semaines.

    Ce qui est ennuyeux, c’est que le test est financé par des fonds publics mais effectué par les industriels… est ce bien impartial ?

     

    Le commentaire de Virginie Bales, diététicienne nutritionniste à Paris 17ème :

     

    Toute cette histoire est de toute façon bien inutile puisqu’un règlement Européen empêche toute obligation en matière d’étiquetage. Donc quelque soit la loi ou la demande du ministère de la santé, les industriels feront ce qu’ils veulent…

    Ensuite quelque soit le logo retenu, il est de toute façon rarement sur la face principale du produit, et il faut aller le chercher… pour l’avoir observé en supermarché, rare sont les personnes qui retournent le produit avant d’acheter…

    Et ce logo envisage de noter les quantités de sel, de sucre et de graisse dans un produit, mais ça n’est pas ça qui fait ou pas l’obésité me semble t -il. Il serait bien plus efficace de noter en gras sur le devant du paquet le nombre d’additifs chimiques dans un paquet de gâteaux pour nos enfants,  ou la présence de glutamate (un puissant additif qui nous fait finir le paquet de chips quand on l’a commencé), ou d’interdire de ranger dans le même rayon en supermarché les yaourts et les desserts sucrés, ou d’attiser l’envie d’acheter des céréales pour petits déjeuner avec des cadeaux …

    Et pour sortir du supermarché il serait carrément plus efficace de faire de l’information nutritionnelle à l’école, ainsi nos enfants seraient de bien meilleurs prescripteurs …

    N’oubliez pas que les industriels font les produits que nous achetons,  ça n’est donc pas les lois, les études ou les obligations qui font leur production mais bien nos comportements… le changement viendra par nous !

    c