Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Et si nous arrêtions d’empoisonner nos enfants au goûter

    Et si nous arrêtions d’empoisonner nos enfants au goûter

    Le 09 septembre 2014
    Les aliments que nous mettons dans le cartable de nos enfants en toute bonne conscience se révèlent être nocif pour leur comportement, leur sommeil, leur développement. Alors devenons des acheteurs re

    Une étude parue en 2007 dans le très sérieux journal scientifique The Lancet relate l’expérience faite sur 153 enfants de 3 ans et 144 enfants de 8/9 ans.  L’objectif était de tester l’effet sur le comportement des enfants d’un conservateur nommé le benzoate de sodium (E211) et d’un mélange de colorants artificiels.

    Il en ressort que dans les deux groupes d’âge, la consommation de ces éléments a pour effet une augmentation significative de l’hyperactivité des enfants.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=Fs-N0Gjf4C8. Petite vidéo relatant l’expérience faite en 2010 dans une école Australienne. Les enfants ont arrêtés pendant 2 semaines de consommer des additifs alimentaires et le résultat est que ces enfants sont plus calmes en classe, plus sociables, et dorment mieux.

     

    Et si nos enfants n’étaient pas hyperactifs mais juste des victimes de l’industrie alimentaire à laquelle nous faisons aveuglément confiance ?

     

    En cette rentrée scolaire, nous inscrivons nos enfants à diverses activités pour leur faire du bien, nous mettons en place une organisation bien rodée l’année dernière pour qu’ils aient leur quotas d’heure de sommeil, nous avons acheté un beau cartable pour leur donner envie d’aller à l’école,

    et nous avons rempli les placards de biscuits, céréales, compote, jus de fruits, yaourt à boire en toute bonne conscience .

     

    Aïe ! Aïe ! Aïe ! Virginie Bales diététicienne nutritionniste à Paris vous aide à revoir l’alimentation de vos enfants.

     

    Deux choses sont les ennemies de votre corps et du corps de votre enfant :

     

    -       le sucre en excès. Vous pensez que tous les biscuits contiennent de la farine et sont donc des sucres lents : c’est absolument faux. La farine utilisée est tellement raffinée qu’elle n’est pas un sucre d’absorption lente mais un sucre absorbé aussi vite que le morceau de sucre blanc que vous mettez dans votre café. Et c’est la même chose pour les céréales pour enfants du petit déjeuner. Et les compotes allégées en sucre contiennent juste moins de sucre que certaines compotes hyper sucrées mais elles ont du sucre d’absorption rapide. Et les jus de fruits qui  remplacent le fruit, mais pas du tout il s’agit juste de morceaux de sucres pour son organisme.

     

    -       les additifs alimentaires sont de plus en plus difficiles à reconnaître. Ils sont forcément inscrits sur les étiquettes. Ils commencent par un E  (E450) suivi d’un nombre. Mais parfois il est inscrit leur nom en toutes lettres (ex : diphosphate disodique). Et il en existe un nombre grandissant (plus de mille sont autorisés en France dans l’alimentation). Ce qui rend difficile leur identification. Le premier tri au supermarché consiste à lire l’étiquette et quand vous voyez plus de 2 E… vous reposez le paquet dans le rayon. Ensuite si vous voulez pousser un peu plus loin votre tri je vous invite à utiliser le livre de Corinne Gouget Additifs alimentaires, le guide indispensable pour ne plus vous empoisonner aux Editions chariot d’Or.

     

    Virginie Bales diététicienne nutritionniste vous conseille de revenir au plaisir des choses simples :

    - Une ou plusieurs tartines de pain au levain avec du beurre surtout pas allégé et un peu de chocolat en poudre, un fruit frais (entier non pressé et non en compote) ou oléagineux (amande, noix, noisette, noix de cajou) ou sec (abricot sec)

    - Ou un bol de muesli sans sucre rajouté mélangé avec des flocons d’avoine, des graines de lin ou tournesol et quelques raisins secs et un lait végétal aux noisettes

    - Ou une tartine de pain au levain avec de la confiture et un bol de lait végétal de riz au chocolat

     Vous l'avez je l'espère compris, favorisez les produits le moins industrialisés possible, utilisez les de façon très exceptionnelle en les choisissant bien c'est à dire en lisant les étiquettes pour limiter les additifs alimentaire. 

    c