Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Ile de France : moins de surpoids et moins de sédentarité

    Ile de France : moins de surpoids et moins de sédentarité

    Le 13 avril 2015
    Ile de France : moins de surpoids et moins de sédentarité
    45,6% des Français sont en surpoids ou obèses

     

     

    La société Withings conçoit et vend des appareils permettant de suivre notre poids, notre activité physique au quotidien, la qualité de notre sommeil, notre tension. Et ces appareils sont connectés pour suivre notre évolution par de jolies courbes.

    Et Withings reçoit aussi ces informations…

    Et nous avons accès aux statistiques de Withings établies à partir de plus de 100 000 utilisateurs.

     

    En février Withing a publié la carte de France du taux de sédentarité. L’OMS recommande de faire 10 000 pas par jour, Withing classe en sédentaire les utilisateurs faisant moins de 4 000 pas par jour.

    La région la moins sédentaire (20% des utilisateurs) est l’Ile de France. Une grande partie de la France dépasse les 30% de sédentaire, le record est en Corse avec 38% de personnes sédentaires.

     

    Withings vient de publier la carte de France concernant la prévalence du surpoids. 45,6% des Français sont en surpoids ou obèses. 58% pour les hommes (71% pour les 50/60 ans) et 28,7% pour les femmes.

    L’Ile de France est légèrement en dessous avec 43,1%. La région Champagne Ardennes tient le triste record avec 54,4% d’adultes en surpoids ou obèses, dont 62% chez les 50/60 ans.

     

    Le commentaire Virginie Bales diététicienne nutritionniste à Paris 17ème

     

    Dans un premier temps un peu abasourdie par la méthode de collecte de ces informations, 

    Et dans un second temps complètement abasourdie par ces informations. J’avais en tête un taux de 40% de personnes Françaises en Surpoids (chiffres publiés par l’OCDE en 2014). En si peu de temps nous en sommes à 45,6% allant même jusqu’à 71% de personnes en surpoids chez les hommes de 50/60 ans. Ces chiffres me paraissent tellement  hauts…

    Et j’y rajoute une réflexion personnelle. J’imagine que les personnes qui achètent ce type d’appareil connecté pour mesurer son activité physique ou son poids font attention à leur activité physique, et à leur poids … Alors il s’agirait peut être d’un échantillon un peu biaisé et peut être que la réalité est encore supérieure à ces chiffres…

     

    Pourquoi je m’inquiète ?

    Parce qu’il est temps de changer la façon de parler du poids. Il ne s’agit pas d’une question d’esthétique comme on peut le lire ou l’entendre en cette saison où les régimes sont à la mode.

    L’excès de poids a des incidences néfastes importantes sur notre santé. L’OMS estime que 44% des diabètes, 23% des maladies cardio vasculaires, et 7 à 40% des cancers sont liés au surpoids.

    Le surpoids et l’obésité font partie intégrante des 5 principaux facteurs de mortalité avec l’hypertension, l’hyperglycémie, le tabac et l’inactivité physique.

    Il est temps que nous nous prenions en main pour réfléchir à notre alimentation, comprendre pourquoi nous en sommes arrivé là et comment faire marche arrière

    c