Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > J’ai mal au ventre ! mais les médecins ne trouvent rien…

    J’ai mal au ventre ! mais les médecins ne trouvent rien…

    Le 18 juillet 2014

    Et si vous souffriez du syndrome du colon irritable.

     

    Ce terme regroupe les inconforts intestinaux sans cause organique identifiable mais présent de façon très régulière depuis plusieurs mois voire années.

    Sachez que les personnes souffrant du syndrome du colon irritable ont une élévation des facteurs de l’inflammation : il s’agit donc d’une réponse immunitaire visant à éliminer un antigène (substance étrangère à l’organisme).

    Cet agresseur est peut être alimentaire…

    Cet agresseur alimentaire est peut être le gluten

     

    Les personnes souffrant du syndrome du colon irritable ressentent souvent une amélioration des symptômes après éviction du gluten.

     

    Une étude Australienne a suivi 34 patients souffrant du syndrome de colon irritable mais pas de maladie coeliaque. Ces patients ont suivi une alimentation sans gluten. La moitié a consommé en plus une portion de gluten et l’autre rien. Après seulement 1 semaine, les patients ayant consommé le gluten ont vu une aggravation importante de leurs symptômes.

     

    Le gluten est une protéine que l’on trouve dans le Seigle, l’Avoine, le Blé et l’Orge.

     

    Une autre étude parue en ce début d’année dans le British Journal of Nutrition  a suivi 20 personnes souffrant du syndrome du colon irritable. La moitié mangeait du blé moderne et l’autre moitié du blé ancien bio (Kamut) qui contient tout de même du gluten. Les mangeurs de blé Kamut ont noté une diminution de leurs symptômes et des marqueurs sanguins de l’inflammation (analyse de sang).

    Alors peut être que le gluten ne fait pas tout  le mal que l’on veut bien lui attribuer, mais que l’intervention humaine aurait encore détraqué la nature…

    Le Kamut est plus riche en nutriments pouvant réduire l’inflammation, le Blé moderne est abondamment traité et contient des résidus de pesticides, et surtout le blé moderne est un OGM…

     

    Et oui le blé d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec le blé arrivé en France 5 000 ans avant JC. Le blé actuel est très compliqué à digérer pour l’homme actuel. Ajoutez à cela les modalités de transformation industrielle et rajouts d’additifs, vous consommez des aliments toxiques, en premier lieu pour la première barrière : votre intestin.

    Au début votre intestin souffre sans rien dire, ensuite abimé il vous le signale par différents symptômes (douleur, ballonnement, fatigue, migraine…) et si vraiment vous n’y prêtez pas attention votre corps s’en trouvera malade  (l’hyperperméabilité intestinale est un facteur présent dans une grande partie des maladies auto-immunes telle que le diabète de type1, le psoriasis, les arthrites, les thyroïdites …)

     

    La sensibilité au gluten est définie par un inconfort après ingestion de gluten. Ces symptômes sont digestifs (reflux gastro-oesophagien, syndrome du colon irritable) ou extra digestifs (fatigue, maux de tête, douleur musculaire ou articulaire, dépression, les troubles du sommeil, l’anxiété, l’eczéma …)

    Une étude Italienne révèle que 6 mois d’éviction du gluten permettent une disparition des anticorps présents chez les personnes sensibles au gluten ne présentant pas de maladie coeliaque.

     

    Comment savoir si je souffre d’une sensibilité ou intolérance au gluten ?

     

    Virginie Bales diététicienne nutritionniste répond :

     

    Si vous souffrez de douleurs au ventre depuis longtemps sans jamais avoir réussi à en comprendre la raison, et qu’en plus vous êtes fatigué, d’un moral un peu bas, je vous conseille d’essayer de limiter le gluten pour progressivement l’éliminer complètement de votre alimentation.

    Ca n’est pas facile dans nos habitudes alimentaire car on en trouve dans de nombreux aliments : le pain, les viennoiseries, les biscuits, les crêpes, les gaufres, les pâtes, le couscous, les céréales du petit déjeuner et bon nombre de plats industriels rajoutent du gluten dans leurs préparations.

    Mais vous trouvez aussi de plus en plus de produits de substitution en magasins Bio. Vous pouvez aussi utiliser du blé moins modifié tel que l’épeautre ou petit épeautre à acheter Bio pour éviter le rajout de gluten aux farines et les pesticides.

    Si vos symptômes diminuent vous êtes sur le bon chemin.

    Si vos symptômes bien que moins gênants sont encore présents, il peut être utile de pousser un peu plus loin les recherches d’intolérances intestinales et d’utiliser des compléments alimentaires pour « réparer » les intestins. Je constate cela chez les personnes qui souffrent depuis longtemps de douleurs intestinales

    c