Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L’obésité augmente le risque de trouble de la fécondité

    L’obésité augmente le risque de trouble de la fécondité

    Le 08 février 2015

    Alors qu’en France 1 couple sur 6 est infertile, dans près de la moitié des cas aucune explication n’est trouvée pour l’expliquer. L’obésité pourrait expliquer cette difficulté.

    En effet, un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 32 multiplie par 3,7 le risque de troubles de l’ovulation. La bonne nouvelle est qu’une perte de poids modérée associée à une activité physique améliore l’ovulation.

    Cet impact du poids se note aussi sur les fécondations assistées, dont la réussite est diminuée avec le surpoids.

    Au delà du poids, la qualité du régime alimentaire a également une incidence sur la fertilité.

     

    Conseils de Virginie Bales diététicienne-nutritionniste à Paris 17

    Si vous avez un désir d’enfant il est important dès l’arrêt de la contraception de revoir vos habitudes alimentaires pour améliorer vos possibilités d’être enceinte mais aussi pour combler d’éventuelles carences qui vous rendrait la grossesse plus difficile.

    Il est important de favoriser les glucides à faible index glycémique, et de limiter ceux dont l’index glycémique est élevé. De favoriser les aliments riches en vitamines et minéraux. De veiller à la qualités des huiles que vous consommer. D’utiliser des compléments alimentaires adaptés à cette période. Et d’avoir une activité physique régulière.

     

    c