Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La nouvelle pilule anti obésité autorisée en Europe

    La nouvelle pilule anti obésité autorisée en Europe

    Le 23 décembre 2014

    Le 19 décembre 2014, l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a autorisé la commercialisation en Europe d’un nouveau médicament venant des Etats Unis : le Mysimba.

    L’Agence Américaine (FDA) a longtemps hésité avant de l’autoriser sur le sol Américain car des incertitudes subsistent sur les risques cardiovasculaires à long terme.

    Le Mysimba est issu de la combinaison de 2 molécules :

    -      le Naltrexone est un inhibiteur des opiacés (endogènes et exogènes) prescrit dans le traitement des toxicomanies aux opiacés et de l’alcoolisme chronique.

    -      le Bupropion déjà connu et prescrit en France sous le nom de Zyban dans le traitement du sevrage tabagique. Il s’agit d’un anti recapteur de dopamine et de noradrénaline ce qui explique qu’il soit dans de nombreux pays Européen (mais pas en France) indiqué quand des troubles dépressifs sont associés au tabac.

    Quelques précautions d’usage sont bien entendu mentionnées : le Mysimba est recommandé en complément d’un régime hypocalorique, et s’adresse aux personnes obèses ayant au moins une maladie chronique liée à ce surpoids.

     

    Virginie Bales diététicienne-nutritionniste à Paris vous donne son avis :

     

    Je vous l’ai déjà dit, l’excès de poids est secondaire à une souffrance de l’organisme qui se dérègle au niveau de plusieurs métabolismes et se met à stocker anormalement de la graisse. Je pense que quand un dérèglement du métabolisme des neuromédiateurs est présent il existe des méthodes naturelles pour le remettre en ordre, et que s’il n’existe pas de dérèglement de ce métabolisme ce médicament risque de le déclencher.

    Il apparaît que le surpoids et l’obésité progressent dans les pays occidentaux depuis des années, les différents médicaments anti obésités proposés par les laboratoires pharmaceutique ne font qu’aggraver le problème puisque le nombre de personnes en surpoids et obèses ne diminue pas.

    Pour autant ça continue, un médicament anti obésité se fait interdire du fait de ses effets secondaires graves (rappelez vous l’Acomplia interdit en 2008 du fait des profondes dépressions allant jusqu’au suicide), et très rapidement un nouveau médicament « miracle » voit le jour…

    Rendons nous à l’évidence : Il n’existe pas de baguette magique pour perdre du poids.

    Il faut juste accepter de prendre le temps de protéger notre corps, de le ré équilibrer et d’adopter une hygiène de vie adaptée aux besoins de notre organisme.

    D’après vous que se passe t’il si on nourri les girafes, les éléphants ou votre hamster  de plats préparés industriels, de pain de mie, de préparation laitière aromatisée sans sucre, de viande élevée aux farines animales et aux antibiotiques et qu’on leur faisait boire du coca zero ?

    Et bien oui vous prenez davantage soin de vos animaux que de votre corps. Pour gagner de l’argent les industriels agro alimentaire ou laboratoires pharmaceutiques tentent de nous empoisonner, nous avons la liberté de dire non. Nous avons la liberté de choisir ce que nous mettons à l’intérieur de notre corps. Il serait temps d’ouvrir les yeux et de ne pas céder aux chimères…

    c