Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le trésor public réfléchit à limiter le coût social de l’obésité

    Le trésor public réfléchit à limiter le coût social de l’obésité

    Le 06 septembre 2016
    Le trésor public réfléchit à limiter le coût social de l’obésité
    le coût de l'obésité pour l'état est de 20 milliard d'€. Le trésor cherche des idées de financement. Je vous en propose

    En 2012, 24,6 millions de Français sont en surpoids ou obèse. Les prévisions du trésor public sont de 33 millions de Français en 2030.

    Nous parlons d’un problème de santé qui a coûté 20 milliard € en 2012, soit un montant comparable à celui de l’alcool ou du tabac.

    Le ministère des finances réfléchi donc au financement de cette somme, mais la morale se heurte aux habitudes de financement par les taxes : le Trésor public propose d’augmenter la TVA sur les produits jugés délétères, ou la création d’une nouvelle taxe sur les aliments en fonction de leurs critères nutritionnels.

    Pour le moment le gouvernement a retoqué ces propositions

     

    Le commentaire de Virginie Bales, diététicienne nutritionniste à Paris 17ème :

    A travers ce texte je lis des pronostics pessimistes : en 15 ans les Français vont allégrement continuer à détériorer leurs santé ; et une proposition étatique de sanction non pas pour nous sauver mais pour essayer de sauver les caisses de l’état…

    J’aimerai partager ma façon un peu plus lumineuse d’observer nos comportements

    Je constate au quotidien que chaque personne à qui je parle d’alimentation santé est très intéressée et découvre l’importance de l’alimentation pour préserver notre santé. Je crois donc que la principale raison aujourd’hui de cette poussée exponentielle de l’obésité est le manque d’information de bonne qualité.

    Alors voilà des pistes :

    - Osez une communication vraiment santé sur l’alimentation.

    Arrêtez de dire à nos enfants de manger 3 produits laitiers par jour pour avoir des os solides. Ils n’en ont pas besoin pour bien grandir, et ils abiment leur santé.

    Les compotes et les jus de fruits ne sont pas des substituts du fruits : il ne s’agit que de produits sucrés, un fruit ça se croque, ça apporte de vraies vitamines naturelles de vrais minéraux naturels et des fibres.

    Les produits allégés sucrés aux édulcorants de synthèses ne permettent pas de maigrir et sont dangereux pour la santé.

    Les produits sucrés sont à limiter fortement au quotidien, et surtout le matin au petit déjeuner. Apprenez à vos enfants à manger salé le matin (des œufs, du fromage, de la charcuterie…) ils auront de meilleurs résultats à l’école et bien moins faim au goûter.

    - Osez interdire d’offrir un cadeau avec un produit alimentaire quel qu’il soit. Le Chili l’a fait, Mac do ne donne plus de jeu avec son happy meal et kinder ne peut plus être vendu au Chili. Nos enfants demandent le jeu pas l’aliment…

    - Osez interdire la pub alimentaire pendant les programmes télé pour enfants. Messieurs les vendeurs d’espaces publicitaires renouvelez vous pour trouver d’autres annonceurs pour compenser cette perte financière

    - Et éduquez nos enfants à l’importance de l’alimentation pour la santé, ça aurait été intéressant dans la réforme du collège de voir rentrer au programme des modules d’éducation à l’alimentation-santé…

    c