Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les édulcorants abiment les intestins et augmentent le risque de diabète

    Les édulcorants abiment les intestins et augmentent le risque de diabète

    Le 22 septembre 2014
    la consommation d’édulcorants induit un dérèglement de l’équilibre de la flore intestinale qui va déclencher une intolérance au glucose, première étape du diabète de type 2 (non insulino dépendant).

    Le 17 septembre  est paru dans la très sérieuse revue Nature le résultat d’une étude qui fait grand bruit : « Les édulcorants induisent une intolérance au glucose par l’altération de l’équilibre intestinal »

    Les édulcorants représentent l’additif alimentaire le plus consommé à travers le monde, en tête de vente l’aspartam tant utilisé dans les boissons light que tout un chacun, obèse ou pas, consomme avec bonne conscience pensant  n’avoir aucun effet sur le poids en particulier et sur l’organisme en général.

    Ces chercheurs ont trouvé que la consommation d’édulcorants induit un dérèglement de l’équilibre de la flore intestinale qui va déclencher une intolérance au glucose, première étape du diabète de type 2 (non insulino dépendant).

     

    Virginie Bales, diététicienne nutritionniste à Paris, rajoute que le dérèglement de la flore intestinale est aussi à l’origine de nombreux troubles digestifs (tels ballonnements, gaz, douleurs, ventre qui gonfle, diarrhée, constipation) mais également de troubles extra digestifs. En effet nous savons maintenant qu’une hyperperméabilité intestinale est un facteur présent dans de nombreuses pathologies auto immunes. D’ailleurs l’étude dont je vous parle ci dessus est effectuée par un service de recherche en immunologie…

     

    Pour la petite histoire : l’aspartam est découvert en 1965, retiré du marché après seulement 6 mois de ventes du fait de polémiques sur les effets cancérigène et neurotoxique.

    Mais de nouvelles études permettent le rétablissement des ventes en 1981  aux USA par la société GD Searle (dont le propriétaire est Mr Rumsfeld alors président du congrès Américain) et en 1985 Monsanto rachète GD Searle.

    A plusieurs reprises une équipe Italienne (SoffritiM.) publie des études sur les effets cancérigènes de l’aspartam, les effets délétères d’exposition du fœtus pendant la grossesse, l’augmentation des accouchements prématurés chez les femmes consommant de l’aspartam pendant leur grossesse. Mais chaque fois il est fortement critiqué par les « sponsors » de l’aspartam…

     

    Je ne sais pas ce que tout ceci vous inspire, mais pour ma part je ne vais pas attendre le scandale interplanétaire pour ne plus en consommer et ne plus en donner à mes enfants…

    c