Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les modèles alimentaires ailleurs dans le monde…

    Les modèles alimentaires ailleurs dans le monde…

    Le 21 octobre 2014

    Une étude réalisée dans 9 pays (France, Espagne, Allemagne, Grande Bretagne, USA, Russie, Chine, Brésil, Emirats Arabes Unis, Bahreïn, Oman, Qatar et Arabie Saoudite) nous révèle d’autres habitudes alimentaires.

     

    Les Français sont attachés à leur 3 repas quotidiens et sont ceux qui grignotent le moins. Nous sommes attachés au plaisir, à la convivialité, à une alimentation saine, équilibrée et variée.

    Peut être une conséquence à la réduction budgétaire ou de la baisse constante du niveau de confiance dans la qualité des produits alimentaires, mais les Français cuisinent de plus en plus.

     

    Les allemands sont ceux qui ont le plus faible nombre de repas quotidiens lié  à une prise irrégulière du déjeuner voire du diner. L’alimentation est associée au plaisir et à la convivialité. Une proportion élevée d’Allemand considèrent que leurs habitudes alimentaires ne sont pas bonnes pour leur santé (58% des Allemands sont en surpoids contre 46% en France).

     

    Les Espagnols mangent en dehors des repas. Il s’agit du pays Européen  où le lien entre alimentation saine et amélioration de la santé est le plus élevé.

     

    Les Anglais ont pour priorité des aliments sains et des repas équilibrés, avant de penser à la convivialité du repas. Malgré un taux de surpoids de 57% ils sont peu inquiets de l’impact de l’alimentation sur leur santé.

     

    Les Américains sont très peu en attente de partage ou de convivialité à table. Malgré 61% d’Américains en surpoids, ils ne surveillent pas leur alimentation et sont peu inquiets de l’impact des aliments sur leur santé. D’ailleurs ils ont confiance dans la qualité des aliments qu’ils consomment.

     

    Les Chinois ont une importante culture de la gastronomie, il est important d’avoir une alimentation saine, et équilibrée apportant plaisir et convivialité. Ils ont perdu confiance en la qualité des produits alimentaire.

     

    En Russie, manger est juste une nécessité. Un peu plus de la moitié des Russes estiment que leur alimentation peut présenter un risque pour leur santé.

     

    Le Brésil est le pays ou le nombre de prise alimentaire est le plus élevé. Manger est une nécessité, avant la recherche de plaisir.

     

    Au Moyen Orient, obtient le score le plus élevé de personnes voyant l’alimentation comme un moyen de prévenir les problèmes de santé. Bien manger est associé à une alimentation saine, ne faisant pas grossir, mais peu d’attente de convivialité et de variété. Malgré cette surveillance importante du poids, le taux de surpoids est très élevé (57%)

     

    Le commentaire de Virginie Bales diététicienne- nutritionniste.

    Il ressort de ce tour du monde que les pays relativement épargnés par les excès de poids (la France et la Chine) sont les pays qui ont su conserver une convivialité et un plaisir de la table. Mais aussi les pays qui respectent les besoins physiologiques de l’être humain en matière de rythme des repas (nous avons besoin de manger 3 fois par jour, et de laisser notre appareil digestif se reposer régulièrement).

    En revanche des pays tels que le Brésil ou les USA ont des taux de surpoids très élevés (environ 60%), peut être en lien avec des rythmes alimentaires déstructurés, mais aussi peut être une alimentation trop industrialisée du fait de leur importante confiance en l’offre alimentaire de leur pays.

    Il ne suffit pas d’avoir envie d’être mince pour le rester, mais c’est bien au quotidien qu’il faut revoir ses habitudes alimentaires.

    c