Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Mise en garde sur les boissons sucrées

    Mise en garde sur les boissons sucrées

    Le 04 février 2016
    Mise en garde sur les boissons sucrées
    « que priorisera le gouvernement ? La santé de ses citoyens ou les profits de l’industrie agroalimentaire ? »

     

     

    Quatre groupes du domaine de la santé demandent au ministère de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation Québécois d’instaurer une mise en garde obligatoire sur les bouteilles de boissons sucrées : « produits contribuant à l’épidémie d’obésité au Québec ».

    Et d’associer cet avertissement à  une taxe sur les produits sucrés.

    Ils sont suivis par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, l’Ordre des dentistes du Québec et les diététiciens du Québec.

    La directrice de la coalition Québécoise sur la problématique du poids insiste : « que priorisera le gouvernement ? La santé de ses citoyens ou les profits de l’industrie agroalimentaire ? »

     

    Le commentaire de Virginie Bales, diététicienne nutritionniste à Paris 17ème :

     

    Je n’ai pas prêté grande importance à cet article dans un premier temps. En effet, il me semble que même avec ce genre de mention sur les paquets de cigarettes les fumeurs n’ont pas arrêté. Tout le monde sait que les sodas sont sucrés et font grossir, alors pourquoi l’écrire ? Est ce que ça va vraiment entrainer une prise de conscience générale ?

     

    Et ce matin je lis une interview du porte parole de l’association canadienne des boissons (Mr Pelletier).

    « La meilleure façon de réduire les problèmes de santé, c’est de mieux informer, pas de faire peur »

    Et de finir par « on peut aussi afficher sur les sacs de carottes qu’elles contribuent à l’obésité »

     

    Alors forcément je me dis que pour réagir si vite, et s’opposer si fort c’est qu’il y a danger pour son busines, et il le sait. Bon bien sûr ses arguments sont un peu creux… Parce que ça ne peut pas se discuter : les sodas n’ont aucun intérêt nutritionnel mais apporte tellement de sucre qu’ils contribuent en grande partie à l’excès de poids même s’ils ne sont pas les seuls coupables. Et les light ont ces affreux édulcorants de synthèses qui dérèglent le métabolisme pour arriver au même résultat.

     

    Et en cherchant je trouve dans la revue Pediatrics une étude parue en ce mois de février: elle propose à 2381 parents de choisir dans un distributeur une boisson pour leur enfant. Ces boissons ont/ ou pas de mise en garde sur la dangerosité de sa contenance en sucre. Et bien quand il y a une alerte sur le packaging  les parents achètent moins cette boisson.

    Il avait lu cette étude Mr Pelletier !!!

     

    La ministre à tranché, « il n’est pas envisagé d’imposer une taxe ou une mise en garde sur les boissons sucrées ». Elle a choisi son camp…

     

    Source : The influence of sugar-sweetened beverage health warning label on parents’ choices

    c