Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nous ne sommes pas tous égaux face au régime amaigrissants…

    Nous ne sommes pas tous égaux face au régime amaigrissants…

    Le 23 novembre 2015
    Nous ne sommes pas tous égaux face au régime amaigrissants…
    Ces résultats suggèrent que l’établissement de règles alimentaires universelles a ses limites.

    Un article paru dans la revue Cell (Personalized nutrition by prediction of glycemic responses) relate les travaux de 2 chercheurs du Weizmann Institute. Ils ont mesuré en continu la glycémie (quantité de sucre dans le sang) de 800 personnes qui notaient tout ce qu’elles mangeaient. L’impact sur la glycémie de l’ingestion de nourriture est différent pour chacune d’elle.

    Ces résultats suggèrent que l’établissement de règles alimentaires universelles a ses limites. Les facteurs qui interviennent sur la régulation de la glycémie sont les habitudes alimentaires, la corpulence, l’activité physique, et le microbiote (équilibre de la flore intestinale).

    Microbiote de plus en plus étudié ces dernières années, et notamment son impact dans la régulation du poids qui est confirmé une fois de plus par une étude Suisses parue dans la revue Nature Medicine (Microbiota depletion promotes browning of white adipose tissue and reduces obesity). Justement cet équilibre intestinal est différent chez chacun d’entre nous et évolue au cours de la vie du fait de facteurs environnementaux, des médicaments, de la pollution, du stress, et bien sûr de notre alimentation.

     

    Le commentaire de Virginie Bales, diététicienne nutritionniste à Paris 17ème :

     

    Pourquoi s’intéresser à la glycémie ? Parce que l’élévation de glycémie entraine la sécrétion d’une hormone : l’Insuline. Et cette insuline a énormément de rôles dans notre corps, en premier lieu elle baisse la glycémie bien sûr, mais elle entraine la mise en stock de graisse, et donc la prise de poids. Et quand elle est malmenée, elle fonctionne moins bien on parle alors de résistance à l’insuline qui est l’étape de pré diabète puisque si cela dure le diabète de type2 vous guette.

    Et comment revenir en arrière ? En perdant du poids ! Mais ça peut être compliqué car si l’insuline fonctionne mal votre corps en fabrique beaucoup et cet état d’hyperinsulinisme rend plus difficile la perte de poids.

    D’ailleurs à chaque fois qu’une personne vient me voir pour perdre du poids, je ne propose pas un régime hypocalorique ou je ne diminue pas la quantité de graisse consommées quotidiennement mais je mets en place des habitudes alimentaires personnalisées qui vont ré-équilibrer le métabolisme de l’insuline. On obtient ainsi une perte de poids efficace et durable.

    Et l’intestin ? J’aborde assez tôt le sujet de l’équilibre intestinal qui me semble totalement indissociable de la pérennité de nouvelles habitudes alimentaire et donc d’une perte de poids durable. En effet il faut savoir écouter l’effet sur l’intestin de tel ou tel aliment, parfois j’ai besoin d’un bilan sanguin pour affiner mon diagnostic et la phytothérapie est d’une grande aide pour apaiser des intestins « gonflants »…

    c