Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Pour maigrir … attention à votre intestin

    Pour maigrir … attention à votre intestin

    Le 09 avril 2015
    Pour maigrir … attention à votre intestin

    Le microbiote, aussi appelé flore intestinale, qualifie l’espace intestinal contenant des bactéries, et champignons. Nous hébergeons 100 billions de bactéries regroupées sous plus de 1000 espèces. Cet équilibre évolue au fil des années, il est fragile et peu être perturbé par de nombreux facteurs dont certains sont maintenant bien identifiés : l’alimentation, le stress, les antibiotiques, les vaccins, mais il en existe bien d’autres.

    Le déséquilibre de ce microbiote est clairement identifié comme cofacteur responsable de plusieurs pathologies intestinales (maladie de chron, maladie coeliaque) mais aussi des maladies auto immunes comme le diabète et de plus en plus d’études viennent nous orienter vers une responsabilité du microbiote dans l’installation du surpoids et de l’obésité.

    Quelques facteurs responsables d’un important déséquilibre de notre microbiote :

    - De nombreux antibiotiques sont utilisés pour prévenir ou soigner des maladies, ils seront présents dans la viande ou le lait que nous consommons et vont déséquilibrer notre microbiote en éliminant les bactéries utiles laissant ainsi la place aux bactéries toxiques

    - Des médicaments sont utilisés pour favoriser la croissance des animaux d’élevage. Cette fois encore, les médicaments nous allons les consommer et ils vont aussi chez nous augmenter le gain de poids.

    - Les perturbateurs endocriniens utilisés dans les emballages mais aussi dans l’agriculture ont un effet sur nos équilibres hormonaux mais aussi sur l’équilibre de notre microbiote laissant encore une fois la place aux bactéries pathogènes.

    - Les édulcorants artificiels tels aspartam, acesulfam ou stévia. Une étude parue en septembre 2014 démontre clairement que la consommation de ces édulcorants induit la mise en place d’un diabète de type 2. Les chercheurs pointent du doigt la modification du microbiote ainsi que la perturbation du métabolisme glucidique induit pas la « tromperie du cerveau » en lui faisant croire que du sucre arrive.

     

     

    Le commentaire de Virginie Bales diététicienne nutritionniste à Paris 17ème

     

    Dans les années 2004/2005, des chercheurs Américains se sont rendus compte que la flore intestinale d’une souris obèse était différente de celle d’une souris de corpulence normale.

    Toute la question est de savoir si la perturbation de ce microbiote entraine une obésité, ou si l’obésité entraine une perturbation du microbiote.

    Ce qui est sûr est qu’aujourd’hui l’alimentation est uniquement perçue comme facteur de plaisir, alors qu’il ne faut pas oublier qu’en premier lieu nous mangeons pour apporter à notre corps les éléments dont il a besoin pour vivre et bien fonctionner. Nous ne pensons qu’aux quelques secondes où les aliments restent dans notre bouche et ne tenons pas assez compte des quelques heures où le corps va les utiliser.

    Hier encore une de mes patientes me disait « je ne peux pas priver mon jeune garçon de ses céréales le matin puisqu’il n’a pas besoin de maigrir… »

    Il n’y a pas que pour maigrir que nous devons être attentif à notre alimentation. Bien manger c’est protéger notre corps, être moins malade, avoir de meilleurs performances intellectuelle, être moins fatigué, être de meilleure humeur, bien construire notre corps, mieux dormir, et protéger notre microbiote garant de la protection de notre intérieur.

     

    Mais comment protéger notre microbiote ?

    Ne cédez pas aux arguments marketing de l’industrie, consommez le plus possible d’aliments simples et non transformés. En effet une grande partie des additifs utilisés dans l’alimentation a un effet très délétère sur notre microbiote.

    Lorsque vous consommez de la viande essayez d’éviter celle provenant d’élevages intensifs, idéalement consommez la bio.

    Limitez les produits laitiers et s’il y a un aliment à consommer bio c’est bien celui ci : tous les toxiques passent dans le lait.

    N’hésitez pas à discuter avec votre médecin avant la prescription d’antibiotique : ils ne soignent pas les maladies virales, il faut donc en prendre que quand il est sûr que votre pathologie est bactérienne.  Et surtout ils doivent toujours être associé à la prise d’un probiotique qui viendra rééquilibrer votre flore intestinale.

     

     

    c