Manger mieux pour vivre mieux Faire un régime sans reprendre de poids c'est possible Maigrir sans régime Que l'alimentation soit ta première médecine Je vous rappelle gratuitement
    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Votre sommeil a une incidence sur votre poids…

    Votre sommeil a une incidence sur votre poids…

    Le 26 mars 2015

     

    Une étude publiée par Nutrinet-santé, effectuée auprès de 49 086 personnes analyse nos habitudes de sommeil.

    Nous dormons en moyenne 6h48, mais 30% d’entre nous dorment moins de 6h (surtout les actifs et les jeunes adultes).

    Le temps de sommeil a une incidence sur le poids puisqu’être un petit dormeur augmente les risques de surpoids (34% pour les femmes et de 50% pour les hommes).

    La où tout ce complique c’est quand on apprend que l’insomnie est plus élevée chez les personnes souffrant d’obésité. En effet 27% des femmes obèses sont insomniaque.

    Comment cesser ce cercle vicieux trouble du sommeil / trouble du poids ?

     

    Le commentaire de Virginie Bales diététicienne – nutritionniste :

    Le sommeil est obligatoire et même vital pour nous tous. Notre corps en a donc besoin pour rester en bonne santé. Et la qualité du sommeil a un impact sur de nombreuses fonctions de notre corps.

    Il est donc important de prendre soin de notre sommeil pour prendre soin de notre corps et vice versa.

    Il y a de nombreux facteurs qui ont un impact sur notre sommeil : une heure régulière de coucher, la température de la pièce, l’obscurité, le silence, la qualité du matelas, mais aussi l’alimentation (les hommes insomniaques mangent moins de fruits et légumes et plus de viande rouge et de café)

    Et si la souffrance du corps s’installe sur le long terme, il en ressort un excès de poids qui va lui même perturber le sommeil (apnée du sommeil, dérèglement des sécrétions des neuromédiateurs, dérèglement des horloges biologique, douleurs articulaire)

     

    Je demande toujours à mes patients lors de notre premier rendez vous s’ils ont un bon sommeil. L’alimentation est tellement importante dans la régulation des rythmes biologique que je commence toujours par adapter l’alimentation à une recherche de bon sommeil si tel n’est pas le cas. Et ça fonctionne ! En quelques semaines j’ai des retours très positifs sur une amélioration du sommeil. Bien sûr parfois quand cela fait très longtemps que le sommeil est déréglé où que la personne vit dans un important contexte de stress je l’aide avec de la phytothérapie (la passiflore, la valériane, l’escholtzia sont des plantes très utiles pour réguler le sommeil)

     

    c