Menu
  • Respect
    Ethique
    Sécurité
    Passion
    Ecoute
    Curiosité
    Travail
  • Respect
    Ethique
    Sécurité
    Passion
    Ecoute
    Curiosité
    Travail
  • Respect
    Ethique
    Sécurité
    Passion
    Ecoute
    Curiosité
    Travail
JE REJOINS LE PROGRAMME
60 jours pour arrêter les regimes yoyo et enfin perdre du poids
Je prends un RDV personnaliséavec Virginie Bales Se connecter
Vous etes ici : Accueil >
> Ma fille de 5 ans a mal au ventre et une humeur difficile

Nom : Ma fille de 5 ans a mal au ventre et une humeur difficile

Description :

Dés la naissance Jade a eu des problèmes de constipation (1 selle tous les 3j) elle a tout de suite eu un lait digest, la diversification à commencé à 4 mois.

 

Dès l'âge de 2 mois elle enchainait les rhinites, rhinopharyngites, angines traitées assez souvent par des antibiotiques car sinon ça s'aggravait. J'ai mis dans les biberons des hydrolats (thym et camomille) toute l'année et ça a calmé le jeu jusqu'à l'entrée en maternelle.

Jade se réveillait chaque nuit jusqu'à ses 3 ans puis les réveils nocturnes se sont espacés mais étaient toujours présents.

Vers 1an ½ elle a commencé à faire des crises d'hystéries, sans comprendre ce qui les déclenchait et surtout sans trouver la manière ni de les calmer, ni de les éviter. Cela a été interprété par un fort caractère (la pédiatre la qualifiait limite d'asociale) et un rythme de vie assez soutenu (je la déposais tôt le matin et rentrais tard le soir)

 

Tout c'est dégradé en maternelle, elle a passé sa première année en étant constamment malade, chaque mois elle manquait 1 semaine d'école et prenait quasi en permanence des antibiotiques et des corticoïdes (elle ne tenait pas plus de 10j entre 2 traitements) : bronchites, angines, gastro, varicelle, grippe. Cela m'a beaucoup interpellée mais tout le monde autour de nous me disait que c'était normal en petite section et que ça se calmerait la deuxième année.

 

Suite à la grippe elle a commencé de temps en temps a se plaindre de maux de ventre (elle a passée une écho abdominale: RAS). Seul notre ostéopathe me disait qu'elle sentait des tensions dans son abdomen et qu'il était normal qu'elle s'en plaigne. Au fil du temps lorsqu'elle avait mal au ventre elle faisait une bronchite et elle grinçait très fort des dents. A force nous avons consultés un allergologue qui lui a trouvé une allergie aux moisissures liées à l'humidité de l'automne et de l'hiver. Elle a pris de l'aérius, le résultat n’était pas extraordinaire.

 

Peut de temps après la rentrée en moyenne section : bronchite récidivante, maux de ventre de plus en plus marqués. Notre médecin traitant a parlé d'asthme et l'a mise sous traitement. Une nouvelle pédiatre l'a mise sous laxatif ( forlax) pour 3 mois. Après un apaisement, les douleurs abdominales sont revenues plus fortes et plus fréquentes, son comportement se dégradait également (cela a été mis sur le fait que j'étais enceinte). Nous avons démarré un suivi pédopsychiatre car tout le monde me disait que les maux de ventre devaient être d'origine psychologique. Nous n'avons jamais réussit à arrêter les laxatifs, elle en a prit pendant 1 an. Ne trouvant pas normal qu'elle ne puisse s'en passer j'ai continuée a chercher.

 

Rentrée en grande section, catastrophique, elle se retrouve sans ses copines, nouvelles classe, nouvelle maitresse bref difficile. Crise le matin pour aller à l'école, exécrable après l'école et des douleurs abdominales quotidiennes du matin au soir.

J'ai changé d'allergologue car je voulais que l'on cherche sur le plan alimentaire (ce que la première allergologue n'a jamais fait) car c'était le seul domaine sur lequel nous n'avions pas cherché.

Parallèlement à cela une amie m’a orienté vers le bilan d’intolérance alimentaire et d’hyperperméabilité intestinale que lui avait recommandé Virginie Bales. J'en ai parlé à ma nouvelle allergologue qui n'était pas contre mais qui ne savait pas précisément interpréter ces résultats. Rapidement nous avons fait la prise de sang.

Le choc en voyant les résultats mais soulagée de se dire que peut être nous avions enfin trouvé la cause à tout cela. Nous avons tout de suite supprimé les 3 intolérances principales (lait, fromage et blanc d'œuf), Jade s'est sentie mieux. Puis nous sommes venu vous voir vous nous avez indiqué de supprimer toutes les intolérances, ce que nous avons appliqué à la lettre malgré la complexité de la tâche, donné le traitement de phytothérapie et là Jade n'a plus du tout mal au ventre, son comportement a changé, tout le monde la trouve transformée, la maitresse découvre une nouvelle Jade.

Notre périple s'étale sur 2 ans, je suis très contente de ne pas avoir baissée les bras, d'avoir gardé confiance en ma fille car en voyant le comportement des gens qui nous entoure je crains que beaucoup d'enfants ne soient jamais diagnostiqués sur leurs intolérances alimentaires.

Je vous remercie encore de nous avoir aidés à sortir de l’impasse et d’avoir permis à notre Jade de redevenir le petit ange qu’elle était.

Signature : Maman de Jade

Vous avez des questions?

Contactez-moi