Menu
  • Respect
    Ethique
    Sécurité
    Passion
    Ecoute
    Curiosité
    Travail
  • Respect
    Ethique
    Sécurité
    Passion
    Ecoute
    Curiosité
    Travail
  • Respect
    Ethique
    Sécurité
    Passion
    Ecoute
    Curiosité
    Travail
JE REJOINS LE PROGRAMME
60 jours pour arrêter les regimes yoyo et enfin perdre du poids
Je prends un RDV personnaliséavec Virginie Bales Se connecter
Vous etes ici : Accueil >

Témoignages

virginie Bales m'a aidé a retrouver un équilibre alimentaire

Première consultation il y a 1 an. Virginie Bales m'a aidée à retrouver un équilibre alimentaire avec des conseils très personnalisés par rapport à mon mode de vie et mes goûts culinaires. A ce jour j'ai perdu 9 kg et quelques sans avoir l'impression d'avoir fait un régime, mais en adaptant ce que je mange aux différents moments d'une journée. 
Point positif : Elle donne un avis réaliste sur les possibilités de perte de poids et le rythme à adapter pour qu'elle s'inscrive dans la durée.

Lucie C.

une écoute bienveillante

Un contact excessivement précis et clair dans les tenants et les aboutissants ainsi que les objectifs qui sont partagés de façon clairs et positives. Une écoute bienveillante qui permet de proposer un régime et un suivi réellement personnalisé. Virginie Bales sait mettre en place des solutions qui correspondent aux profils de ses patients et pas l'inverse
Guillaume V.

je ne voulais plus enchainer les régimes

j'ai consulté Virginie BALES sur les conseils d'une amie. Je suis en surpoids depuis longtemps et je ne voulais plus enchainer les régimes. J'ai beaucoup aimé son approche , particulièrement cette façon de re équilibrer l'intestin , interface primordial entre l'extérieur et notre organisme. J'ai du consulter pendant un an et demie et cela correspond à une période où ma vision de l'alimentation a changé et où les choses ont cessé d'être un combat dans le domaine de l'alimentation.

Sonia P.

une véritable coach en diététique

Virginie Bales est à l'écoute et nous aide à évoluer positivement. non seulement, elle aide à maigrir, mais en plus, elle donne de réels conseils de comment bien manger, correctement et sainement. Elle prend en compte les soucis psychologiques, les difficultés de la vie et cherche à aider pour que ces problèmes ne soient pas un frein au but final de perdre du poids. C'est une véritable coach en diététique!!! A consommer sans modération!!!

Florence B.

au delà d'une perte de poids


Le travail effectué avec Virginie va bien au delà d'une perte de poids. Certes j'ai perdu du poids mais Virginie rm'a aidé à réfléchir sur mon mode de vie et mes habitudes pour trouver ce qui était bon pour moi. Elle m'a appris à être à l'écoute de mon corps et de ses besoins. Merci !!

Madeleine C.

Importance de la diététicienne nutritionniste dans la lutte contre le cancer


Mon mari atteint d'un cancer de l'intestin et un du cardia a perdu 10 kg entre le moment du dépistage et le début du traitement.
Il fallait absolument que son poids ne varie pas plus de 2kg en plus ou en moins à partir du début du traitement:
- pour que les repérages pour la radiothérapie ne changent pas.
- pour que son état général ne se détériore pas trop
La diététicienne de l'hôpital n'a su nous dire que trois choses:
- mixez les aliments
- prenez des compléments hyperprotéinés
- si vous maigrissez trop on vous mettra une sonde naso-gastrique.

Mon mari ne supportant plus la vue de ce type de compléments au goût désagréable, nous nous sommes dirigés vers Mme Bales, qui nous a reçus longuement et expliqué comment faire en abandonnant les complément hyperprotéinés:
- nous avons pris tous nos repas dans la salle à manger ( abandonnant la cuisine au seul petit-déjeuner)/
Au début il a fallu tester les divers ingrédients :
- mon mari s'est pris d'une aversion pour l'huile d'olive, finalement d'huile de Colza lui convient parfaitement
- les laits de soja ou autres ne lui convenaient pas donc retour au lait normal que j'ai acheté "Bio"
- la purée de pommes de terre à l'huile, il en a eu assez, alors je fais des petites portions de purée à l'huile ( qu'il sait devoir manger en entier) et je mets à côté , purée de céleri, de haricots, de courgettes , de lentilles, de brocoli..., j'y ajoute souvent de l'huile et un peu de crème fraîche !
Je teste ses goûts : il n'aime pas les pois cassés " ils grattent la gorge "...

Les potages, c'est formidable , j'y mets 2 vache qui rit ou autre fromage " mou" que je fais fondre et ajoute une très grande cuillère d’huile. 
Pour le goûter ; crème renversée au café, au chocolat, au caramel, semoule, riz au lait , j'en fais une série de chaque sorte que je congèle et sort une par une (j'ai acheté des coupelles pour en faire des portions individuelles)

Et oui, il faut CUISINER mais depuis mon mari perd du poids après la chimio pendant trois jours puis il  reprend le kilo perdu et tous les 15 jours même chose. Il s'est donc  stabilisé et est une des exceptions qui n'a pas eu de sonde ( dixit la radiothérapeute). 
 
Pour les boissons, de même, maintenant il boit davantage en buvant avec une paille, ce qui lui permet de prendre de petites gorgées. Il mange très très doucement, il accepte que je tricote parfois. Son dernier truc : manger devant les " nouvelles", une fois je lui ai fait la lecture du journal pour le distraire. Nous avons souvent des amis pour les repas, cela le distrait et il mange plus facilement. Je n'ai jamais passé autant de temps à la cuisine, mais le résultat en vaut la peine !
Il faut faire preuve d’adaptabilité, Il ne suffit pas de cuisiner, il faut que le malade connaisse l'enjeu et se motive: il est obligé de manger de petites bouchées, parfois cela va mal et il faut faire une pause et reprendre doucement, la MOTIVATION du malade + la Cuisine du conjoint suivant les conseils de MMe Bales font des merveilles. Alors tout le monde aux fourneaux
 

Madame B.

Je ressens une véritable "reprogrammation"

Et je tenais surtout à vous remercier de l'aide de vous m'avez apportée l'année dernière. Au-delà de la perte pure de poids, je ressens une véritable "reprogrammation" qui me permet désormais de manger bien sans effort. Pendant la grossesse j'ai pris du poids raisonnablement (sauf les 2 dernières semaines, j'avoue). Jusqu'à J-15 j'étais à +12kg (et les 2 dernières semaines j'ai pris 2 ou 3 kg de purs gâteaux, lait et chocolat, hum, bon...). 
Et depuis l'accouchement, j'ai pratiquement perdu tout mon poids (je suis à 65 kg), sans véritablement fournir d'effort (et même en continuant à moindre dose les gâteaux et le chocolat). L'allaitement aide nécessairement, mais je n'avais pas réussi, malgré l'allaitement, suite à mon premier accouchement en 2012, à revenir à l'équilibre. J'ai l'intime conviction que vous y êtes pour beaucoup. Je suis tellement "reprogrammée" que lorsque je fais trop d'extra, mange des aliments vraiment trop gras, ou encore suite à une grosse soirée, mon corps digère mal (ce qui n'était pas le cas avant). Le plaisir est moindre déjà par rapport à avant dans ce type de situation, mais ce fait l'amenuise encore plus. Un sincère merci pour cela.

Anne M.

Ma fille de 5 ans a mal au ventre et une humeur difficile

Dés la naissance Jade a eu des problèmes de constipation (1 selle tous les 3j) elle a tout de suite eu un lait digest, la diversification à commencé à 4 mois.

 

Dès l'âge de 2 mois elle enchainait les rhinites, rhinopharyngites, angines traitées assez souvent par des antibiotiques car sinon ça s'aggravait. J'ai mis dans les biberons des hydrolats (thym et camomille) toute l'année et ça a calmé le jeu jusqu'à l'entrée en maternelle.

Jade se réveillait chaque nuit jusqu'à ses 3 ans puis les réveils nocturnes se sont espacés mais étaient toujours présents.

Vers 1an ½ elle a commencé à faire des crises d'hystéries, sans comprendre ce qui les déclenchait et surtout sans trouver la manière ni de les calmer, ni de les éviter. Cela a été interprété par un fort caractère (la pédiatre la qualifiait limite d'asociale) et un rythme de vie assez soutenu (je la déposais tôt le matin et rentrais tard le soir)

 

Tout c'est dégradé en maternelle, elle a passé sa première année en étant constamment malade, chaque mois elle manquait 1 semaine d'école et prenait quasi en permanence des antibiotiques et des corticoïdes (elle ne tenait pas plus de 10j entre 2 traitements) : bronchites, angines, gastro, varicelle, grippe. Cela m'a beaucoup interpellée mais tout le monde autour de nous me disait que c'était normal en petite section et que ça se calmerait la deuxième année.

 

Suite à la grippe elle a commencé de temps en temps a se plaindre de maux de ventre (elle a passée une écho abdominale: RAS). Seul notre ostéopathe me disait qu'elle sentait des tensions dans son abdomen et qu'il était normal qu'elle s'en plaigne. Au fil du temps lorsqu'elle avait mal au ventre elle faisait une bronchite et elle grinçait très fort des dents. A force nous avons consultés un allergologue qui lui a trouvé une allergie aux moisissures liées à l'humidité de l'automne et de l'hiver. Elle a pris de l'aérius, le résultat n’était pas extraordinaire.

 

Peut de temps après la rentrée en moyenne section : bronchite récidivante, maux de ventre de plus en plus marqués. Notre médecin traitant a parlé d'asthme et l'a mise sous traitement. Une nouvelle pédiatre l'a mise sous laxatif ( forlax) pour 3 mois. Après un apaisement, les douleurs abdominales sont revenues plus fortes et plus fréquentes, son comportement se dégradait également (cela a été mis sur le fait que j'étais enceinte). Nous avons démarré un suivi pédopsychiatre car tout le monde me disait que les maux de ventre devaient être d'origine psychologique. Nous n'avons jamais réussit à arrêter les laxatifs, elle en a prit pendant 1 an. Ne trouvant pas normal qu'elle ne puisse s'en passer j'ai continuée a chercher.

 

Rentrée en grande section, catastrophique, elle se retrouve sans ses copines, nouvelles classe, nouvelle maitresse bref difficile. Crise le matin pour aller à l'école, exécrable après l'école et des douleurs abdominales quotidiennes du matin au soir.

J'ai changé d'allergologue car je voulais que l'on cherche sur le plan alimentaire (ce que la première allergologue n'a jamais fait) car c'était le seul domaine sur lequel nous n'avions pas cherché.

Parallèlement à cela une amie m’a orienté vers le bilan d’intolérance alimentaire et d’hyperperméabilité intestinale que lui avait recommandé Virginie Bales. J'en ai parlé à ma nouvelle allergologue qui n'était pas contre mais qui ne savait pas précisément interpréter ces résultats. Rapidement nous avons fait la prise de sang.

Le choc en voyant les résultats mais soulagée de se dire que peut être nous avions enfin trouvé la cause à tout cela. Nous avons tout de suite supprimé les 3 intolérances principales (lait, fromage et blanc d'œuf), Jade s'est sentie mieux. Puis nous sommes venu vous voir vous nous avez indiqué de supprimer toutes les intolérances, ce que nous avons appliqué à la lettre malgré la complexité de la tâche, donné le traitement de phytothérapie et là Jade n'a plus du tout mal au ventre, son comportement a changé, tout le monde la trouve transformée, la maitresse découvre une nouvelle Jade.

Notre périple s'étale sur 2 ans, je suis très contente de ne pas avoir baissée les bras, d'avoir gardé confiance en ma fille car en voyant le comportement des gens qui nous entoure je crains que beaucoup d'enfants ne soient jamais diagnostiqués sur leurs intolérances alimentaires.

Je vous remercie encore de nous avoir aidés à sortir de l’impasse et d’avoir permis à notre Jade de redevenir le petit ange qu’elle était.

Maman de Jade

J'ai mal au ventre

Tout se passe bien depuis la fin de l'été, je n'ai pas
eu de maux de ventre, ni de migraine, je ne sais pas si c'est lié mais du coup
j'ai continué à éviter les laitages de vaches à part le beurre le matin (je
mange un yaourt de chèvre ou brebis le soir). Je voulais vraiment vous
remercier, car je n'ai pas du tout l'impression d'être au régime et je me sens
en meilleure santé, j'ai une meilleure énergie, une plus jolie peau et comme je
vous l'ai déjà dis pas de réapparition des maux de ventre et migraine ! C’est
vraiment un grand soulagement, bien plus que mes quelques kilos perdus !

Marjolaine M.

Je reviendrai !

Il m'en a fallu du temps pour me décider à pousser la porte du cabinet de Virginie Bales ! Et pourtant je ne regrette pas ce choix !

Au départ, 8 kg que je pensais en trop... un régime "magazine" qui me les a fait perdre en 1 an. S'en est suivi 5 ans de galère à faire le yoyo sans vraiment retrouver le poids où je me sentais bien.

Finalement, un peu désespéré de ne pas arriver à perdre ces kilos seules, je me décide à pousser la porte du cabinet de Virginie Balès. Le plus dur était alors fait ! S'en suit un rééquilibrage des repas et à partir de quelques règles simples, les kilos fondent rapidement. Même les repas de famille ou entre amis ne sont plus un casse tête.

Et je suis arrivée très rapidement à un poids pour lequel je me sens bien. J'ai vraiment été étonnée de perdre ces kilos aussi rapidement et surtout si facilement. Ma vie a depuis bien changé. Je me sens à nouveau bien dans mon corps. Les repas sont de nouveau un plaisir.

Je ne regrette qu'une seule chose. Ne pas y avoir été plus tôt ! Je suis heureuse d'avoir été conseillé comme je l'ai été et au moindre changement dans ma vie, je reviendrai !

Stéphanie H

« 1 2 3 4 »
Vous avez des questions?

Contactez-moi